9. Le premier anniversaire de l'événement


Un an après l’événement, à la date anniversaire de préférence, prévoyez une activité de presse pour dresser le bilan de la dernière année. Les médias seront fort probablement de retour sur les lieux. Ils voudront connaître les leçons tirées et les mesures prises, les résultats obtenus et le chemin demeurant à parcourir. Ils voudront sonder la population quant à son état d’esprit un an plus tard.

Si vous tenez une activité commémorative, il vous revient d’y convier ou non les médias. S’ils ne sont pas admis à la cérémonie, prévoyez alors des entrevues au début et à la fin de l’activité. Comme lors des rencontres d’information, il est bon de préciser aux citoyens leurs options s’ils sont sollicités par les médias à leur arrivée ou à la sortie de la cérémonie.


Vos objectifs...

    • Faites connaître les leçons apprises à la suite de l’événement, les mesures adoptées, les résultats obtenus, les perspectives;
    • Annoncez ou rappelez les étapes à venir dans le processus de rétablissement, les améliorations attendues, de nouveaux développements;
    • Dressez le bilan de l’aide obtenue par la municipalité et les citoyens : montant de l’aide financière accordée, effectifs mobilisés, etc.;
    • Rappelez les services offerts à la population et qui demeurent disponibles (par exemple, en matière de soutien psychosocial ou d’aide à la reconstruction);
    • Remerciez les intervenants toujours en action et les citoyens, et soulignez leur résilience.

Les moyens de diffusion:

    • Point de presse du maire ou de la mairesse, avec la participation des partenaires ayant contribué de façon importante à la gestion de l’événement;
    • Communiqué de presse de la municipalité;
    • Site Web de la municipalité, présentant notamment un message du maire ou de la mairesse.

Quelques derniers conseils

L’urgence ne justifie aucune dérogation aux bonnes pratiques en matière de relations de presse.

    • Ne privilégiez aucun média au détriment des autres;
    • Demeurez courtois avec les journalistes, sur le terrain, au téléphone et dans les médias sociaux;
    • Soignez votre apparence en tant que porte-parole. Malgré le contexte de l’urgence, votre allure doit refléter votre contrôle et votre assurance (une barbe de quatre jours ou des yeux rougis témoignent plus d’un beau chaos que de votre dévouement sur le terrain!);
    • Avant que ne débute une entrevue, n’hésitez pas à questionner le journaliste sur ses attentes et convenez avec lui du champ que vous allez couvrir. Informez-le de ce qui ne relève pas de vos compétences;
    • Préparez bien vos points de presse. Ciblez vos messages et assurez-vous que l’information donnée par les différents partenaires est coordonnée, homogène et complémentaire plutôt que redondante;
    • Soyez bref et précis dans vos interventions et restez dans le contexte. En cas de doute ou d’ignorance, l’humilité vaut mieux que la surenchère;
    • Délimitez vos interventions dans le temps et respectez vos engagements envers les médias;
    • Ne négligez pas les médias régionaux, sur qui vous pouvez compter en permanence.

Médias sociaux

Page Twitter d’Urgence Québec

Page Facebook d’Urgence Québec

Publications Facebook