2. La première activité de presse


Tenez, aussi rapidement que possible, un point de presse officiel. Passé le choc et l’émotion des premiers instants, ce dont vous pouvez témoigner, faites surgir les éléments de gestion de la situation. On s’attend à des actions de la part de la municipalité, qui ne peut s’attarder dans ses messages aux seuls constats d’une catastrophe.

Comme élu, le maire ou la mairesse peut laisser transparaître ses sentiments (choc, tristesse, perte pour la communauté, etc.), mais doit rapidement démontrer sa capacité à relever les défis qui s’annoncent.


Vos objectifs...

    • Dressez un portrait de l’événement (quoi, où, quand);
    • Donnez des consignes à la population touchée;
    • Démontrez une prise en charge rapide de la situation;
    • Montrez une détermination à normaliser les choses.

Les principaux messages à transmettre :

    • Témoignage d’empathie du maire ou de la mairesse;
    • Établissement des faits et du premier bilan si connu. Tout ce qui demeure imprécis, hypothétique ou provisoire est présenté avec les précautions d’usage. Les médias tolèrent bien l’incertitude à cette étape, pourvu qu’ils puissent retracer le fil général des événements;
    • Présentation de consignes et de recommandations, ce que les gens doivent faire, comment ils peuvent contribuer;
    • Description des services à la disposition des gens, qu’ils soient en place ou à venir : lieu de rassemblement, centre d’accueil, de services ou d’hébergement, etc.;
    • Présentation des moyens d’information utilisés :
      • pour informer les personnes sinistrées : préposés dans les centres de services ou à l’hôtel de ville, informations dans le site Web de la municipalité et ses pages dans les médias sociaux;
      • pour informer le grand public : site Web de la municipalité, médias d’information, etc.

    Les moyens de diffusion :

    • Points de presse;
    • Site Web de la municipalité et comptes officiels dans les médias sociaux;
    • Page personnelle du maire ou de la mairesse dans les médias sociaux en ce qui a trait à la manifestation d’empathie et d’engagement.

    Les points de presse

    Incontournables en situation d’urgence, les points de presse offrent de multiples avantages :

    • Ils offrent un contact direct et sont appréciés des médias qui y reçoivent de l’information crédible de première main;
    • Ils sont la seule façon de donner beaucoup d’informations, ou des informations complexes, à tous les médias en même temps;
    • Ils sont faciles à organiser et requièrent seulement :
      • un lieu proche du sinistre et accessible aux véhicules de transmission des médias, situé de préférence à l’intérieur d’un édifice, par exemple un gymnase, pour faciliter la prise de son, mieux contrôler l’accès et les mouvements de personnes (un point de presse n’est pas un spectacle), et être à l’abri en cas de météo capricieuse;
      • une table ou un pupitre;
      • un animateur… idéalement!
    • Ils dispensent d’accorder de multiples entrevues. En cas d’événement grave, des points de presse successifs, tenus à de courts intervalles, satisfont habituellement les médias, même les plus exigeants! La succession rapide de points de presse permet aussi d’adapter les messages, lorsque la situation évolue vite, et de répéter les consignes importantes;
    • Ils donnent une impression de force et de cohérence s’ils réunissent plusieurs porte-parole d’organisations distinctes. Lors de la première rencontre de presse, la participation de représentants des services d’urgence facilite la présentation de l’information de première ligne, prisée par les médias. Plus tard, la présence d’autres représentants (d’organisations consacrées à la sécurité civile, à la santé publique, à la protection de l’environnement, etc.) sera un atout, pour peu que les points de presse restent brefs et fixés sur les objectifs, et que les prises de parole soient bien départagées;
    • ​Ils permettent aux médias d’installer durablement leur matériel, si les points de presse sont tenus systématiquement au même endroit. Les techniciens apprécient la stabilité, laquelle vous aide à votre tour à équiper le lieu : pupitre ou lutrin arborant les armoiries de la municipalité, drapeau en arrière-plan, fond de scène, système de sonorisation digne de ce nom, autres commodités.

Médias sociaux

Page Twitter d’Urgence Québec

Page Facebook d’Urgence Québec

Publications Facebook