Gestion des matières résiduelles

Municipalités et entreprises


Sacs de sable

À moins d’une contamination évidente (ex. : odeurs), les sacs de sable devraient être gérés selon le principe des 3RV (réemploi, recyclage, valorisation). Les solutions suivantes sont envisageables et respectent l’ordre privilégié des 3RV :

  • En toute circonstance, le sable conservé ne devra pas être utilisé pour concevoir des jeux pour enfants comme les carrés de sable, puisque celui-ci doit être, avec certitude, exempt de matières organiques, toxiques ou dangereuses;
  • La conservation des sacs de sable et leur entreposage pour une utilisation future;
  • L’expédition des sacs de sable, ou du sable seulement, vers une sablière pour une utilisation future;
  • La conservation du sable par la voirie municipale pour son utilisation comme abrasif durant l’hiver;
  • L’utilisation du sable pour du recouvrement dans des lieux d’enfouissement (tous les types de lieu d’enfouissement);
  • Pour les sacs en mauvais état ne pouvant être réemployés, mais qui ne sont pas contaminés, des collectes ponctuelles ou des points de dépôts spécifiques et temporaires peuvent être mis en place par les municipalités concernées en vue de les expédier vers des installations de traitement ou de mise en valeur. Les municipalités peuvent également informer les citoyens si ces sacs peuvent être déposés dans la collecte sélective municipale
  • En dernier recours, l’élimination dans un lieu d’enfouissement technique du sable seul ou des sacs de sable. Les sacs de sable montrant une contamination évidente doivent être soit éliminés dans un lieu d’enfouissement technique, soit conservés dans un lieu avant d’être caractérisés ou traités en vue d’établir leurs utilisations possibles (dans ce dernier cas, il faut contacter son bureau régional du MDDELCC pour s’informer sur les critères à respecter).


Matières résiduelles non dangereuses

- Les débris de démolition qui sont récupérables (bois, métal, agrégats) doivent être dirigés vers un centre de tri ou un écocentre.

- Les débris de démolition qui ont été en contact avec l’eau et qui ne sont pas récupérables (matériaux poreux, tapis, isolants, panneaux de gypse, etc.) doivent être éliminés dans un lieu d’enfouissement de débris de construction ou de démolition ou un lieu d’enfouissement technique.

- Les débris pêle-mêle retrouvés sur le terrain doivent être éliminés dans un lieu d’enfouissement technique, à moins qu’ils ne soient recyclables.

- Les meubles et articles ménagers qui ont été en contact avec l’eau et qui ne sont pas récupérables (matelas, vêtements, meubles, jouets en peluche, planches à découper, etc.) doivent être éliminés dans un lieu d’enfouissement technique.

- Les appareils électroménagers qui ne sont pas réutilisables (poêle, congélateur, laveuse, sécheuse, etc.) doivent être dirigés vers un récupérateur de métal ou un écocentre. Quant aux réfrigérateurs, ceux-ci doivent être dirigés vers un récupérateur en mesure de gérer adéquatement les gaz réfrigérants.

- Les appareils électroniques qui ne sont pas réutilisables doivent être rapportés à un point de dépôt.

Vous pouvez aussi consulter le site Web du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour des renseignements additionnels.


Matières résiduelles dangereuses

- Les médicaments périmés ou qui ont été en contact avec l’eau doivent être retournés à une pharmacie.

- Les résidus domestiques dangereux (p. ex., essence, mazout, pesticides d’usage domestique, aérosols, solvants) peuvent être récupérés à l’écocentre de votre région. Plusieurs résidus domestiques dangereux (p. ex., piles et batteries, lampes au mercure, peintures et leurs contenants, huiles, produits électroniques) peuvent être acheminés vers des points de dépôt. Pour plus d’information, il est possible de consulter la fiche informative de RECYC-QUÉBEC intitulée « Les résidus domestiques dangereux ».

- Portez une attention particulière aux produits de piscine qui ont été en contact avec l’eau. Ces produits peuvent réagir et émettre des vapeurs incommodantes, voire toxiques. Rapportez tout événement au service de prévention des incendies de la municipalité. Signalez tout déversement ou toute émission accidentelle dans l’air à Urgence-Environnement au 1 866 694-5454.


Suivez les consignes pour la gestion des matières dangereuses résiduelles pour les industries, commerces et institutions (ICI):

  • Certaines matières dangereuses résiduelles peuvent être admises en tant que résidus domestiques dangereux à l’écocentre de votre région (si applicable) ou être acheminées vers des points de dépôt (p. ex., piles et batteries, lampes au mercure, peintures et leurs contenants, huiles, produits électroniques).
  • Autrement, celles-ci doivent être confiées à des gestionnaires de matières dangereuses résiduelles autorisés. Référez-vous, au besoin, à l’outil de recherche suivant pour identifier les  gestionnaires de matières dangereuses résiduelles titulaires d’un permis les plus près de chez vous. Signalez tout déversement ou émission accidentelle à Urgence-Environnement au 1 866 694-5454.

Source : ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques - Mai 2017

Médias sociaux

Page Twitter d’Urgence Québec

Page Facebook d’Urgence Québec

Publications Facebook