Tempête hivernale et grands froids

En hiver, les phénomènes météorologiques peuvent surprendre par leur intensité ou leur durée. Chutes de neige abondantes ou pluie verglaçante pendant plusieurs jours, blizzards épais ou refroidissements éoliens sévères présentent des risques pour les personnes et les biens et peuvent causer l’interruption de services ou d’activités essentiels pour les collectivités.

Vous pouvez limiter les dangers lors d’une tempête hivernale en accomplissant certains gestes :

Prenez vos précautions avant l’hiver

Dès les premiers signes de gel :

  • vérifiez l'état de votre système de chauffage et de votre toiture;
  • vérifiez que votre système de chauffage d’appoint est conçu pour l’intérieur et qu’il fonctionne de façon sécuritaire;
  • prévoyez des réserves de combustible et entreposez-les de façon sécuritaire;
  • installez un avertisseur de monoxyde de carbone si vous utilisez un appareil de chauffage à combustion;
  • faites ramoner votre cheminée au moins une fois par année;
  • coupez les branches mortes des arbres situés sur votre terrain;
  • fixez les objets pouvant être emportés par le vent;
  • assurez-vous que votre demeure est bien isolée;
  • protégez du gel les tuyaux ou conduites d’eau exposés.

Préparez-vous à l’annonce d’une tempête hivernale ou de grands froids

Si une tempête hivernale ou de grands froids sont annoncés :

  • assurez-vous d'avoir suffisamment d’eau et de nourriture, et suffisamment de combustible;
  • ayez à votre disposition une quantité suffisante de médicaments d’ordonnance;
  • tenez compte des alertes des services météorologiques dans la planification de vos activités;
  • déneigez ou faites déneiger votre toiture au besoin.
Haut de page 

Agissez prudemment lors d’une tempête hivernale ou de grands froids

Appliquez certaines règles de sécurité :

  • évitez tout déplacement superflu et reportez les rendez-vous non essentiels;
  • prenez les mesures qu’il faut pour vous protéger des effets du froid extrême;
  • appelez les personnes vulnérables de votre entourage pour vous assurer de leur bien-être;
  • utilisez les systèmes de chauffage d’appoint conformément aux instructions des fabricants;
  • utilisez le chauffage au bois avec précaution et en maintenant une surveillance constante du foyer;
  • prenez les précautions nécessaires afin d’éviter une intoxication au monoxyde de carbone;
  • assurez-vous que la sortie de la cheminée n’est pas obstruée par une accumulation de neige;
  • communiquez avec votre municipalité pour signaler toute situation qui nécessite l’intervention des services municipaux (bris d’aqueduc, présence de branches sur la chaussée, etc.);
  • écoutez les médias pour connaître les consignes des autorités et être informé des interruptions de service ou des services exceptionnels mis à votre disposition.

Signalez toute panne de courant à Hydro-Québec, au numéro 1 800 790-2424.

Surveillez les engelures et les symptômes d'hypothermie

L’exposition à des froids extrêmes peut entraîner des conséquences sur la santé, telles que les engelures et l’hypothermie. Les engelures résultent du gel de la peau exposée au froid et atteignent surtout les extrémités du corps (doigts, orteils, nez, joues, oreilles). Les engelures se caractérisent par une peau plus pâle que d’habitude et d’apparence cireuse.

L’hypothermie quant à elle se produit lorsque la température buccale s’abaisse au-dessous de 35 °C. Lorsqu’il est en hypothermie, le corps humain ne peut plus fonctionner normalement. L’hypothermie peut entraîner des risques graves pour la santé et même la mort. Les symptômes de l’hypothermie évoluent de l’engourdissement et de la confusion vers la perte de conscience, la respiration ralentie et l’arrêt cardiaque et respiratoire. L’hypothermie peut être fatale.

Pour prévenir les effets du froid sur la santé, diverses précautions peuvent être prises :

  • Lorsque vous sortez, habillez-vous chaudement, en fonction de la température extérieure. Couvrez-vous bien la tête, le nez, la bouche, le cou, les mains et les pieds. Portez des bottes qui vous tiendront les pieds au chaud tout en vous permettant d’éviter de glisser et de tomber.
  • Ne restez pas longtemps à l’extérieur sans être bien protégé contre le froid.
  • Restez actif lorsque vous êtes à l’extérieur.
  • Prenez des répits dans des endroits chauds et à l’abri du vent.
  • Informez-vous régulièrement des conditions météorologiques dans votre région.
  • Soyez particulièrement attentif aux avertissements de froid extrême émis par Environnement Canada. Au Québec, un avertissement de froid extrême est émis lorsqu’il est prévu que la température ou le refroidissement éolien atteigne -38 °C pendant au moins 2 heures. Dans le Nord du Québec, cet avertissement est émis lorsqu’il est prévu que la température ou le refroidissement éolien atteigne -48 °C pendant au moins 2 heures.

Le froid peut également avoir des effets indirects sur la santé, par exemple en aggravant certaines maladies. L’intoxication au monoxyde de carbone est aussi un effet indirect du froid sur la santé.

Informez-vous auprès d’un professionnel de la santé afin de savoir si le froid extrême est plus dangereux pour vous en raison d’un problème de santé. Si vous avez des questions sur votre état de santé, communiquez avec Info-Santé, au numéro 811. Composez le 911 en cas d’urgence médicale.

Haut de page 

Soyez vigilant si vous utilisez votre automobile lors d’une tempête

Avant de prendre la route :

  • vérifiez l’état des routes en consultant Info Transports avant de vous déplacer, dans Internet à l’adresse www.quebec511.info ou par téléphone au numéro 511;
  • déneigez complètement votre véhicule;
  • dégagez le tuyau d'échappement de votre véhicule avant de le mettre en marche;
  • prévoyez que vous pourriez avoir à demeurer longtemps au froid, par exemple si vous aviez une panne. Apportez un téléphone cellulaire qui fonctionne et des quantités suffisantes de bouteilles d’eau, de nourriture, de couvertures et de vos médicaments.

Pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone:

  • ne démarrez jamais votre véhicule dans le garage lorsque la porte est fermée;
  • ne laissez pas le moteur de votre voiture en marche dans le garage ou dans l’abri temporaire même si la porte est ouverte;
  • n’actionnez pas le démarreur à distance de votre voiture lorsqu’elle est à l’intérieur du garage ou de l’abri temporaire ou lorsqu’elle est enneigée.

Si votre véhicule est immobilisé sur la route :

  • demeurez dans votre véhicule;
  • utilisez au besoin le contenu de votre trousse d’urgence pour automobile;
  • allumez vos feux de détresse;
  • accrochez si possible un morceau de tissu voyant sur l’antenne;
  • ménagez la batterie de votre voiture en alternant l’utilisation de la lumière, du chauffage et de la radio;
  • allumez la lumière intérieure du véhicule s’il fait noir à l’extérieur afin d'être visible pour les équipes de sauvetage;
  • faites quelques exercices à l’occasion pour activer la circulation dans vos membres et pour éviter de vous endormir;
  • soyez attentif aux symptômes d’hypothermie.

Pour éviter les intoxications au monoxyde de carbone si vous devez allumer le moteur pour conserver de la chaleur dans le véhicule :

  • assurez-vous que la neige n'obstrue pas le tuyau d’échappement;
  • entrouvrez la fenêtre du côté opposé au vent avant d’allumer le moteur;
  • faites tourner le moteur de votre voiture une dizaine de minutes seulement par demi-heure.
Haut de page 

Déneigez votre toit

Durant l’hiver, surveillez régulièrement la toiture de votre maison et veillez à ce qu’il n’y ait pas d’accumulation de neige ou de glace.

Si vous déneigez et déglacez votre toit vous-même, faites-le de façon sécuritaire et de préférence à partir du sol à l’aide d’une pelle à toiture munie d’un manche télescopique.

Lors du déneigement d’un abri temporaire, demeurez à l’extérieur de la toile car en cas d’affaissement, vous pourriez être écrasé par la structure.

Ne déneigez pas votre toit lorsque les conditions météorologiques (vent, poudrerie) ou d’adhérence (glace, neige humide) sont mauvaises.

Faites appel à un professionnel si le déneigement ne peut être réalisé dans des conditions de sécurité optimales.

Évacuez votre domicile

Si les autorités l’exigent ou si vous sentez que votre sécurité est compromise, évacuez votre domicile. Informez vos proches ou la municipalité de l’endroit où vous comptez être hébergé provisoirement.

Réintégrez votre domicile après l’autorisation des autorités

Si les autorités le permettent et que votre sécurité n’est pas compromise, réintégrez votre domicile, de préférence le jour puisqu’il est alors plus facile de voir les problèmes et les dangers. À votre arrivée, documentez les dommages causés à votre résidence en prenant des photos.

Autres liens utiles

Haut de page ​​​
​​​

Médias sociaux

Page Twitter d’Urgence Québec

Page Facebook d’Urgence Québec

Publications Facebook