Pendant un sinistre

Suivez les consignes des autorités

Lorsque la situation l'exige, les autorités donnent des consignes et font des recommandations. Pour assurer votre sécurité et celle de vos proches, suivez-les. Renseignez-vous, auprès de sources d'information crédibles, sur l'état de la situation, les consignes et les recommandations en vigueur, et les programmes et les services offerts. Entre autres,

  • consultez le site Internet de votre municipalité et suivez ses comptes de médias sociaux;
  • consultez la section réservée à l'événement dans le site Internet gouvernemental Urgence Québec. Suivez également Urgence Québec dans Facebook et Twitter;
  • consultez les sites Internet et les comptes de médias sociaux des autorités concernées par l’événement;
  • écoutez les stations de radio et de télévision de votre région ou suivez-les dans les médias sociaux.

Alertez

Signalez aux organisations suivantes tout incident ou tout événement pouvant avoir des conséquences néfastes pour la sécurité des personnes :

Demeurez en contact en cas d'urgence

Lorsque survient une catastrophe ou un sinistre, il est normal d'avoir le réflexe de téléphoner aux proches pour les rassurer et vérifier s’ils sont en sécurité. Dans certaines situations, toutefois, les systèmes de communication peuvent être endommagés ou surchargés. Lors d’une situation d’urgence, rappelez-vous ce qui suit :

Favorisez l'utilisation

  • des messages textes, des courriels ou des messages dans les médias sociaux pour entrer en communication avec vos proches, car ils encombrent moins les réseaux de télécommunication que les communications vocales. Vous libérerez ainsi les réseaux téléphoniques qui devraient être réservés aux appels d’urgence;
  • des applications Web conçues spécialement pour la recherche de proches en situation d’urgence, comme la fonction Contrôle de sécurité dans Facebook, le site Google Person Finder ou le service Rétablissement des liens familiaux, proposé par la Croix-Rouge.

Si vous devez utiliser un téléphone, soyez bref et ne donnez que l'information essentielle. Si vous faites de courts appels téléphoniques, vous éviterez que la pile de votre téléphone cellulaire se décharge trop rapidement.

Évitez tout usage non essentiel d’Internet sans fil, en particulier la transmission de photos et de vidéos.

Utilisez les médias sociaux de manière responsable

Les médias sociaux sont devenus des sources d’information très populaires. Lors d’une situation d’urgence, vous consulterez probablement l’une des plateformes Web (ex. : Facebook, Twitter, YouTube) pour connaître l’état de la situation et les services offerts aux personnes sinistrées, ainsi que pour commenter ou réagir à certaines actions des autorités.

Assurez-vous

  • de relayer aux personnes concernées de votre entourage les consignes de sécurité et les recommandations en vigueur que les autorités diffusent dans les médias sociaux;
  • de partager uniquement l’information provenant de sources officielles :
      • autorités municipales, provinciales ou fédérales;
      • services d'urgence (ex. : police, service d’incendie);
      • organisme parapublic ou société d’État (ex. : Hydro-Québec, SOPFEU);
      • organisme bénévole reconnu (ex. : Croix-Rouge).

Évitez

  • de propager des informations non vérifiées, douteuses ou qui ne sont pas utiles dans les circonstances. Les informations inexactes et leur surnombre peuvent ralentir le déploiement des secours et mettre des vies en danger;
  • de publier ou de partager des photos ou des vidéos montrant des victimes ou des personnes en détresse;
  • dans le cas d’une attaque terroriste ou en présence d’un tireur actif, de partager des photos ou des vidéos qui pourraient aider les assaillants. Envoyez-les plutôt aux autorités policières;
  • de publier ou de partager des renseignements nominatifs (ex. : nom et coordonnées d’une personne sinistrée).

Posez des gestes qui aident

Voici quelques conseils en cas de sinistre :

  • Installez votre famille dans un endroit sécuritaire.
  • Retrouvez les membres de votre famille ou vos amis touchés par le sinistre dès que la situation ne présente plus de danger. S’il ne vous est pas possible de vous rendre à votre domicile, réunissez-vous au lieu de rassemblement prévu dans le plan familial de sécurité que vous avez établi.
  • Réconfortez et soutenez vos proches.
  • Abaissez votre niveau de stress en parlant de vos émotions avec vos proches ou avec un intervenant.
  • Faites des activités qui aident à passer le temps et à mieux faire face à la situation.
  • Informez-vous en écoutant les médias ou auprès des intervenants.
  • Offrez de l'aide aux personnes de votre entourage qui en ont besoin.

Les enfants sont particulièrement vulnérables lors d'un sinistre. Pour les aider à bien vivre et comprendre ce qui se passe, suivez ces conseils :

  • Gardez-les près de vous.
  • Rassurez-les sur les sentiments qu’ils éprouvent.
  • Expliquez-leur ce qui se passe. Évitez toutefois de leur donner trop de détails s’ils sont en bas âge.
  • Encouragez-les à parler de la situation.
  • Écoutez leurs questions et répondez-y de votre mieux.
  • Laissez-les apporter leur aide ou leur soutien s’ils le désirent.
  • Évitez de les mettre en présence d’images du sinistre à la télévision ou sur un appareil informatique.
  • Envisagez de consulter un professionnel en santé mentale si leurs réactions perdurent au-delà de quatre semaines ou qu’elles surviennent plus tard.

Les personnes ayant des besoins particuliers peuvent aussi avoir besoin de soutien. Avant de les aider, demandez-leur toujours si elles souhaitent votre assistance et comment vous pouvez intervenir. Expliquez-leur les gestes que vous comptez faire avant de poser une action. Exprimez-vous clairement et calmement, sans parler fort. Évitez de soulever, de soutenir ou d’aider physiquement une personne si vous ne connaissez pas les techniques de sécurité recommandées.

Communiquez avec votre municipalité si vous désirez offrir votre aide (par exemple remplir des sacs de sable ou participer à des activités de nettoyage collectif). Vérifiez, si comme travailleur bénévole dans le cadre d'un sinistre, vous êtes protégé.

Haut de page 

Soyez à l'aise avec les médias

La présence des médias est normale lors d’un sinistre. Leur travail respecte des normes de déontologie. Un journaliste peut vous demander de lui accorder une entrevue en tant que victime du sinistre ou témoin. Vous pouvez alors :

  • accepter l’entrevue, en sachant que vos propos, les images et le son de l’entrevue deviennent la propriété du média et sont utilisés à sa discrétion;
  • accepter l’entrevue en y posant vos conditions, par exemple en interdisant de vous nommer, de montrer votre image ou de faire entendre votre voix;
  • refuser poliment l’entrevue.

Signalez-vous en cas d'évacuation

Si vous êtes invité par les autorités à évacuer votre domicile, votre municipalité mettra en place un centre de services aux personnes sinistrées. Vous devrez vous y inscrire, ou faire connaître votre lieu de résidence temporaire (par exemple dans votre famille, chez des voisins ou des amis).

Si vous quittez votre domicile de votre propre initiative pour des raisons de sécurité, avertissez votre municipalité en précisant le moment de votre départ et votre lieu d’hébergement temporaire.

Informez votre employeur et vos fournisseurs de services

Si vous devez vous absenter du travail parce que vous êtes directement touché par un sinistre, avisez votre employeur dans un délai raisonnable et convenez avec lui des dispositions à prendre.

Avertissez vos fournisseurs de services de la situation dans laquelle vous vous trouvez et convenez avec eux des dispositions à prendre.

Autre lien utile

Haut de page ​​​​​
​​
 
​​

Médias sociaux

Page Twitter d’Urgence Québec

Page Facebook d’Urgence Québec

Publications Facebook